Ouvrir une école

Le réseau Espérance banlieues se développe sur l’ensemble du territoire depuis 2012. Etant donné le besoin scolaire dans les quartiers sensibles, nous écoutons avec attention les porteurs de projets qui nous sollicitent. Il existe au préalable un processus de sélection des projets pour assurer un développement raisonné.

Vous allez découvrir ici les trois points clés d’un projet qui fonctionne : l’équipe, le terrain et le financement. Si vous êtes intéressés, contactez-nous pour approfondir votre projet.  

Nous serons heureux d’échanger avec vous et de vous accompagner pendant 18 à 24 mois précédant l’ouverture de votre école.

Découvrez le témoignage de nos présidents évoquant leur projet d’ouverture d’école.

Étape 1 : Constituer son équipe

Une école Espérance banlieues est constituée d’une équipe compétente, disponible et organisée pour répondre au challenge de la création de l’école puis de son bon fonctionnement.

Votre équipe idéale :

  • Un porteur de projet : il peut s’agir du futur président de l’association, il dirige l’équipe portant le projet, il est le contact privilégié de tous les partenaires locaux.
  • Un trésorier : il gère les finances de l’école. La comptabilité est gérée par un prestataire extérieur.
  • Un secrétaire général : il gère le quotidien du projet et a des connaissances en gestion administrative (suivi des documents et déclarations administratives).
  • Un responsable de la recherche de fonds : il peut disposer d’une petite équipe pour assurer une action efficace ;  l’école doit pouvoir se financer localement.
  • Un responsable de la communication : il assure la production des documents de communication, il gère le site internet, les réseaux sociaux et les relations presse.
  • Un responsable des bénévoles : il s’occupe de l’animation et du suivi des adultes qui interviendront  auprès des élèves.

Idéalement, votre équipe comporte aussi les personnes suivantes :

  • Un responsable pédagogique : il peut s’agir du futur directeur.
  • Un responsable des infrastructures : il s’occupe de la recherche des locaux puis de leur entretien.
  • Un responsable Ressources Humaines : il assure le recrutement des équipes (professeurs, volontaire service civique, bénévoles, …) en lien avec le président et le directeur de l’école.  
  • Un responsable pour la démarche qualité :  il initie et suit la démarche qualité au sein de l’école.

Pour avancer votre projet, rencontrons-nous !

  • Le président pressenti rencontre l’équipe du réseau.
  • Le responsable de la levée de fonds local rencontre son homologue de l’équipe du réseau.
  • Le responsable de la communication locale rencontre son homologue de l’équipe du réseau.

Les documents à nous fournir pour l’étape 1 :

– Un organigramme de l’équipe.
– Une présentation du profil des acteurs clés. Au minimum, partager l’expérience, la motivation et la disponibilité du président, du responsable de la recherche de fonds et de la communication.

Étape 2 : Mener une étude de terrain

Pour une bonne implantation, il faut s’assurer qu’une école Espérance banlieues réponde au besoin et que l’environnement soit favorable.

Cette étude terrain doit vous aider à mieux connaitre le lieu d’implantation de la future école et commencer à tisser des liens avec les acteurs locaux. La relation avec les habitants, les associations, les écoles, … sont évidemment clés pour trouver une juste place dans le quartier. Ces démarches constituent un fondement précieux. La compréhension de l’offre scolaire existante et la connaissance de la perception des familles du quartier que vous ciblez sont des points primordiaux.  

Le choix du lieu

Pour ouvrir une école dans une localité, il est indispensable de comprendre l’organisation de ses quartiers. Une étude de la répartition des populations et des spécificités de chaque quartier est nécessaire.

Les documents à nous fournir pour le choix du lieu :

– Un plan de la ville mettant en évidence chaque quartier et leurs spécificités. Selon les localités, il peut y avoir plusieurs quartiers/arrondissements dans lesquels il est possible d’ouvrir une école Espérance banlieues. Pour ne pas éparpiller les recherches de locaux, il faudra identifier ces quartiers et les classer par ordre de priorité, à partir de l’étude du besoin.
– Une présentation des différents quartiers sensibles, avec un classement par ordre de priorité de recherche et explication de l’orientation retenue.

L’évaluation du besoin

L’évaluation du besoin sera ciblée sur le ou les quartiers sensibles de la localité, elle comprend :

  • Une étude de l’offre éducative locale : nombre d’écoles publiques/privées, leurs effectifs, leurs résultats, le niveau de décrochage scolaire, le degré de satisfaction des familles, la liste d’attente de certains établissements, etc.
  • Une étude sociologique sur le niveau scolaire et éducatif du quartier (niveau d’étude, décrochage scolaire, …), la situation sociale (niveau de pauvreté, familles monoparentales, …) et la sécurité (criminalité, radicalisation, …).

Les documents à nous fournir pour l’évaluation du besoin:

– Une présentation des différentes études.
– Un compte rendu des rencontres.

Les acteurs locaux

La mairie :
Nous vous invitons à prendre contact avec la mairie le plus rapidement possible pour rencontrer les différents responsables (le Maire, le service en charge de l’éducation, de la politique de la ville, etc) et évoquer votre projet avec l’objectif d’obtenir un soutien actif de la part du Maire lui-même. Pour des raisons légales, une mairie ne peut pas apporter d’aide financière à une école hors contrat. Le soutien d’une mairie peut se traduire dans la recherche de locaux, une mise en relation avec les différents acteurs locaux (école, association, …), et un partage des attentes des parents.

Les acteurs éducatifs :
Dans les quartiers sensibles, différents acteurs éducatifs sont déjà engagés au service de l’éducation des jeunes : associations de soutien scolaire, sociales, aide à la parentalité, animation de rue, les écoles publiques/privées, … Pour évaluer le besoin et préparer la future implantation d’une école Espérance banlieues, il est important de pouvoir les rencontrer. Ils sauront vous donner des indications précieuses sur les réalités du quartier, sur les éventuelles influences, etc.

Les documents à nous fournir pour les acteurs locaux :

– Un compte-rendu des rencontres avec la municipalité.
– Un compte rendu général des rencontres avec ces associations, directeurs d’écoles, professeurs, éducateurs, etc.

Étape 3 : Rechercher des fonds

Le modèle Espérance banlieues repose sur la mobilisation des acteurs locaux et se traduit par un engagement financier permettant à chaque école d’être autonome financièrement, au-delà des frais de scolarité.

Différentes actions sont à mettre en place rapidement : l’organisation de l’équipe de levée de fonds, la prise de contact avec le responsable de la recherche de fonds du réseau, l’établissement d’un plan de levée de fonds et une étude du réseau de bienfaiteurs potentiels.

Un outil CRM (gestion de la relation donateurs) sera mis à la disposition de l’équipe de la levée de fonds pour maximiser le parcours donateur.

Les documents à nous fournir pour l’étape 3 :

– L’organisation de l’équipe de levée de fonds (membres, responsabilités, disponibilité,…).
– Un plan de levée de fonds.
– L’étude sur les bienfaiteurs potentiels, institutionnels ou particuliers.

Pour aller plus loin

Dans votre message, veillez à nous préciser si vous souhaitez devenir un porteur de projet; contribuer à un projet en développement; ou contribuer au développement d’Espérance Banlieues et recevoir des informations sur les projets existants (en précisant systématiquement le lieu où vous souhaitez agir).



Newsletter

Suivez toutes les actualités du réseau Espérance banlieues en vous abonnant à notre newsletter.

Nous respectons votre vie privée.
Accepter les cookies !

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

En savoir plus sur la confidentialité.