En janvier et février dernier, le Cours Frédéric Ozanam à Marseille organisait un grand concours de lecture à voix haute pour les classes du cycle 3 – CM1, CM2 et 6ème – pour la 3ème année consécutive.

En intégrant une notion ludique, ce concours est l’occasion de rendre les livres plus attrayants pour les élèves. Ils découvrent des œuvres, partagent leur lecture avec les autres et améliorent ainsi leur prise de parole en public. Avant la grande finale, chaque élève de CM1, CM2 et 6ème a sélectionné un livre de son choix et a décidé avec son professeur l’extrait qu’il allait interpréter. Pendant un mois les élèves ont travaillé et se sont entrainés ensemble en se donnant des conseils pour progresser.

Le premier tour de sélection a eu lieu fin janvier devant un jury composé de personnes extérieures dont des comédiens et des étudiants de l’EDHEC (association Eclaire-moi). Trois élèves de chaque classe ont été sélectionnés à l’issue de ce premier tour.

La finale a ensuite eu lieu mi-février avec leurs amis et familles. Les élèves se sont exprimés devant un jury présidé par Maître Mazon, avocat à Marseille, et composé d’un donateur, d’un membre du Conseil d’Administration, d’un ancien élève, d’une comédienne et d’un amateur en improvisation. Les familles sont ainsi également sensibilisées à l’enjeu de la lecture en étant directement associées.

Les 9 lauréats ont lu à tour de rôle un extrait d’un livre après avoir présenté les raisons de leur choix.

Le grand gagnant de cette finale est Sheyane, élève en 6ème. Il avait choisi un extrait du « Château de ma mère » de Marcel Pagnol et a dès lors reçu le prix de l’excellence.

A cette occasion, les membres du jury ont aussi présenté un texte qu’ils aimaient au même âge, une manière de partager une même passion entre enfants et adultes et d’inspirer les plus jeunes !

« Le concours de lecture à voix haute suscite chaque année une vraie joie et un fort enthousiasme chez les élèves. Ils en parlent entre eux, sont fiers d’y participer et s’entraident dans la préparation du concours. C’est un moment fort de la vie du Cours Frédéric Ozanam ! » précise la responsable de la 3ème édition du concours de lecture à voix haute.

Pendant l’année, des créneaux sont réservés à la lecture pour donner le goût de lire aux élèves. La pédagogie d’Espérance banlieues vise à mettre le sens au cœur de tout apprentissage et s’inspire de la pédagogie du « sens conscient ». Un des meilleurs outils pour faciliter l’apprentissage est justement l’évocation. La verbalisation est essentielle et elle nécessite un vocabulaire riche, nourri par les lectures.

Un grand bravo aux élèves qui ont offert au public des moments exceptionnels d’éloquence ! Ils les ont fait voyager dans un imaginaire allant au-delà du livre grâce à leur interprétation avec leur voix, leur posture et leur passion !